Dans la presse...

Article du journal "Vers l'Avenir", le 22 avril 2016. 

La Jeunesse réclame des moyens… 

Isabelle Simonis a dialogué avec les acteurs du secteur Jeunesse des entités de Couvin et Viroinval.

Le secteur Jeunesse de Couvin et de Viroinval a rencontré la ministre Isabelle Simonis, hier.L’occasion d’évoquer ses difficultés…

L’échevine viroinvaloise Fabienne Decock a finalement bien résumé la séance, en fin de réunion, hier matin à Vierves: «Je retiens deux mots: simplification et moyens…»

Dans la bonne humeur, la ministre Isabelle Simonis a acquiescé, en reconnaissant cependant qu’elle manquait d’argent pour organiser des miracles... 

 

 

Article du journal "Vers l'Avenir" , le 25 août 2015.

VIROINVAL

Erasmus au Relais Verlaine

 

De jeunes Belges, Français, Roumains et Italiens se sont rencontrés.
 

Des étudiants Erasmus venus de France, d’Italie et de Roumanie se sont rencontrés cette semaine. Une réception digne de la qualité des visiteurs a été organisée à la Commune de Viroinval avec un accueil des plus chaleureux.

Tous ces jeunes participent à un camp organisé au relais Verlaine à Vierves, un camp auquel participent aussi les jeunes de la MJ de Viroinval.

Le bourgmestre de la commune, Jean-Marc Delizée, a reçu les hôtes de tout âge et comme il se doit, linguiste chevronné, il a fait son discours dans la langue de Shakespeare et aussi dans notre langue vernaculaire, se faisant comprendre par chacun.

Le bienfait des échanges

Le bourgmestre attire l’attention sur le fait qu’échanger dans une autre langue que la sienne, rencontrer des jeunes de son âge dans une autre région, découvrir d’autres coutumes et d’autres paysages ne peut qu’apporter un plus à notre jeunesse et créer des liens d’amitié. Il rappelle ce que les jeunes de Viroinval ont déjà effectué comme échange et comme voyages et rappelle notamment ceux en Palestine.

«Erasmus, dira-t-il, c’est changer sa vie, ouvrir son esprit, car, en plus de contribuer à la vie de famille de l’Europe, Erasmus aide les jeunes à améliorer leur aptitude et leurs perspectives de carrière. Le tout, en acquérant de solides bases pour leur vie future. Étudier à l’étranger, c’est aussi le plus souvent apprendre une nouvelle langue, ce qui constitue un atout dans la vie. C’est une chance de pouvoir communiquer avec d’autres jeunes et découvrir d’autres cultures de l’intérieur».

Le verre de l’amitié a clôturé cette réception officielle.¦

 

Article du journal "Vers l'Avenir" , le 16 avril 2015.  

VIROINVAL - Vierves-sur-Viroin

Jean-Marie Bertrand s’est fait un plaisir de raconter à tous ces enfants fort intéressés l’histoire du tout petit papillon!
Jean-Marie Bertrand s’est fait un plaisir de raconter à tous ces enfants fort intéressés l’histoire du tout petit papillon!

Des classes viennent de loin pour découvrir les richesses naturelles de la région de Vierves-sur-Viroin. Cette semaine, Rumes a visité le parc.

Avant de chausser leurs bottes et de partir en balade à la découverte de l’écrin naturel de Vierves, les enfants de l’école de Rumes ont reçu quelques informations.

Réunis dans la grande salle du Relais Verlaine autour d’une maquette du village, ils se sont familiarisés avec les deux régions agrogéographiques que sont la Calestienne et l’Ardenne, ainsi que les différentes roches qui les composent, avec le versant d’adret où s’est implanté le village, le versant d’ubac, domaine de la forêt par excellence, le Viroin faisant, en quelque sorte, office de frontière entre ces deux régions…

Attirés par les nombreux chatons

Au cours de la balade, l’attention des enfants a été attirée par les nombreux chatons pendant des noisetiers qui bordent le sentier. C’était à ce moment l’occasion de leur expliquer que ces chatons étaient les fleurs mâles du noisetier et que, particularité de cet arbuste, les fleurs femelles se trouvaient, elles aussi, sur la même plante.

Invités à chercher les fleurs femelles tout le long du rameau, les élèves ont fini par trouver des petits bourgeons verts surmontés de fils rouges.

La rencontre de nombreuses feuilles de ronces ornées de dessins suscitera également beaucoup de curiosité chez les enfants. Les arabesques blanchâtres se détachant sur le fond vert de la feuille racontent une histoire que Jean-Marie Bertrand s’est fait un plaisir de raconter.

C’est l’histoire d’un tout petit papillon qui, pour assurer sa descendance, pond ses œufs dans une feuille de ronce. Le responsable de ces dessins n’est autre que la minuscule chenille qui répond au joli nom de Nepticule dorée. Ce couloir sinueux indique la lente progression de la chenille dans l’épaisseur de la feuille.: «Les végétaux, producteurs de matières nutritives, sont à la base de toute chaîne alimentaire et constituent la nourriture de base des consommateurs de premier ordre que sont les animaux herbivores, ou plus exactement ici, les insectes phytophages. »

Une leçon de vie en pleine nature.

 

Article du journal "Vers l'Avenir" , le 14 avril 2015. 

Les élèves de l’école communale prennent l’air

 
Une initiation bien amusante mais pas toujours facile.-ÉdA
 

Les 34 élèves de l’école communale de Renlies ont profité de la dernière semaine de ce premier trimestre scolaire 2015 pour découvrir l’un des plus beaux villages de Wallonie: Vierves-Sur-Viroin.

Une classe de dépaysement qui a commencé dès le dimanche soir où chaque élève était accompagné de ses parents pour découvrir le Relais Verlaine. Une fois bien installés dans les chambres, une fois rassasiés d’un délicieux spaghetti et surtout une fois les parents repartis, les enfants ont pu entamer leur semaine de découvertes.

Et tout d’abord, vivre entre copains sans les parents. Mais bien d’autres activités étaient prévues comme un jeu d’orientation afin de repérer les traces de la vie d’autrefois dans le village. Du sport aussi avec un bien amusant entrainement au tir à l’arc ou encore une approche des cinq sens dans la forêt, la fabrication de beurre, de pain, la réalisation d’un bracelet en cuir, du dessin au fusain… Tout cela sans oublier de nombreuses balades dans le creux de la vallée où coule le Viroin.

Une belle semaine dont les enfants se souviendront longtemps, une semaine bien chargée pour Madame DelidMadame Amélie et Madame Bérengère sans oublier Titine, l’incontournable accompagnatrice.

Une semaine qui s’est terminée en fanfare par une chasse géante aux œufs: un vrai bon début de vacances pour les petits Renlisiens.

 

 

Article du journal "Vers l'Avenir" , le 31 décembre 2014. 

Une cinquantaine d’enfants ont profité des animations préparées par des ados de l’entité, avant la traditionnelle soirée «Retrouvailles». 

Une cinquantaine d’enfants âgés de 6 à 12 ans se sont retrouvés en ce premier jour de vacances au Relais Verlaine. Cette journée qui avait comme objectif de fêter Noël s’est déroulée en partenariat avec la Maison de jeunes de Viroinval, le 404 de Couvin et Point Jeunes d’Olloy-sur-Viroin.

Huit ados âgés de 14 à 20 ans avaient préparé cette journée. Ils ont proposé plusieurs activités tout au long de la journée: ateliers créatifs, ateliers culinaires, grand jeu, conte de Noël. Les enfants ont même eu droit à la visite du père Noël qui est venu leur distribuer des bonbons. Un goûter a clôturé cette journée de rencontre.

Le soir, une quarantaine de jeunes ont rejoint le Relais Verlaine dans le cadre des Retrouvailles. Cette soirée est en effet organisée chaque année afin de réunir tous les jeunes de plus de douze ans qui ont participé à des projets tout au long de l’année.

Une opportunité de favoriser la rencontre entre les jeunes, créer des liens et de les investir dans les projets futurs.

 

  

Article du journal "Vers l'Avenir", le 27 novembre 2014.

 

 

Article du journal "Vers l'Avenir", le 29 août 2014.

 

Projet Erasmus

Cinquante jeunes achèvent un séjour d’une semaine à Couvin, venus de Roumanie, d’Italie et d’Espagne.

La réception à l’hôtel de ville de Couvin fut inhabituelle. Le bourgmestre Douniaux y a parlé de façon particulièrement saccadée, attendant que chacun de ses paragraphes soit traduit en anglais, en italien puis en espagnol par des animateurs culturels locaux…

Face à lui, cinquante jeunes étaient amusés de la situation. Dans les fauteuils capitonnés de la salle des mariages, il s’agissait pour eux d’une pause protocolaire dans une semaine d’intenses échanges européens.

«Nous nous sommes inscrits dans un programme Erasmus + , nous explique Xavier Pêtre, coordinateur du 404 à Couvin. Nous nous sommes intégrés dans ce projet d’échanges européens et, de ce fait, nous avons proposé l’agenda pour un séjour à Couvin, en collaboration avec le Relais Verlaine et Point Jeunes d’Olloy. Nous avons construit notre projet, autour des thèmes du sport, de la nature et de l’environnement. Nous avions un budget de 21 000 euros pour organiser le séjour. Les jeunes, eux, contribuent à hauteur de 50 euros.»

Le programme établi et validé, il a été diffusé dans le réseau Erasmus et du Bureau International de la Jeunesse. Les organismes de jeunes intéressés pouvaient alors de porter candidats. «Nous devions nous limiter à quatre pays et nous avons eu six ou sept candidatures. Nous avons choisi et voilà: cette semaine, des Italiens, des Roumains et des Espagnols ont rejoint un groupe de jeunes de notre région.»

leur programme contenait une séance de cueillette et de cuisine sauvage, du sport avec de la natation, du badminton ou encore de l’accro-branches, ainsi qu’une visite de l’Aquascope de Virelles. Une excursion à Bruxelles a aussi été organisée, inévitable pour les étrangers!

«À cela s’ajoutent des jeux de piste ou encore des veillées. Chaque jour, un pays organise une soirée où il présente des danses, sa gastronomie, des chants ou des quiz.»

Au total, 56 jeunes ont participé à ces échanges, dont la finalité est l’apprentissage d’une vie sociale, la lutte contre les stéréotypes et l’acquisition d’une certaine ouverture d’esprit. L’approche de la nature et de sports inédits figurait aussi parmi les objectifs des animateurs.

En les accueillants, le bourgmestre Raymond Douniaux s’est remémoré sa participation, l’an dernier, à de pareils échanges intra-européens avec des autorités de pays méditerranéen. À chaque génération son programme de découverte!